Infos à la UNE

Grand Débat National Suite – Pacte pour la Transition : construisez la commune de Demain-Opération Mairie Ouverte.

Bonjour ,
Merci à toutes celles et ceux qui ont contribué au PACTE pour la transition et à celles et ceux qui ont voté pour une Transparence des comptes publics afin de favoriser les 3 piliers fondamentaux : social-écologie économie dans le développement rural et urbain réunis.
Un partenariat pour une Démocratie Evolutive est proposé au Collectif pour la transition
Vous pouvez consulter le résultat final des votes avec les commentaires complémentaires à l’onglet : transition

Vous pouvez soutenir Des idées complémentaires sur Opération Mairie Ouverte
Redynamiser le territoire rural créer des entreprises coopératives en réseau

Travailler avec le Pacte de Transition qui se place sur la même thématique Voir ici

Favoriser en priorité l’investissement pour les biens communs  Voir ici

 » ( et ou) vous pouvez en proposer d’autres . Ici 

 

 

Consommatrices, consommateurs vous pouvez choisir l’essentiel et refuser le superflu imposé .
Avec le choix de l’essentiel, vous soutiendrez l’agroalimentaire de qualité , le logement solidaire et bien d’autres services coopératifs -de qualité qui s’accompagneront de nombreux emplois dans une économie responsable réelle dite de proximité en évitant le coût du superflu imposé .
Refuser le superflu imposé commence par exiger une transparence des comptes publics. Cette exigence donnera aux habitants la possibilité de choisir entre des projets ( actuellement imposés qui s’ajoutent en fonctionnements administratifs s’éloignant des besoins essentiels de l’être humain ) et ceux montant de citoyens qui réduisent les coûts des services en se rapprochant de l’humain et en développant le lien social .
Consommatrices , consommateurs vous pouvez participer à une économie réelle de qualité en soutenant cette idée sur la plate-forme Opération Mairie ouverte

Face au changement climatique considérer l’alimentation comme un devoir social prioritaire voir pourquoi sur l’onglet ci-dessous:

Mettre en place La lettre citoyenne pour la commune de Demain . 
Annonces , services  et aménagement du territoire : le petit journal manquant à la communication locale

Certaines communes se repeuplent avec de nouveaux arrivants travaillant à l’extérieur. Les élections tous les six ans mobilisent des candidatures de personnes issues d’anciennes familles nées au village .

Les projets des élus s’accommodent plus des intérêts particuliers de certains techniciens et groupes de copains sur facebook que d’espace de réflexion pour la commune de Demain .

Pour ne pas répéter des visions passéistes qui ont fait leur temps et ont prouvé dans d’autres lieux leurs erreurs, la lettre citoyenne pour la Commune de Demain abordera une vison globale du développement durable s’appuyant sur les 3 piliers réunis : social-écologie-économie. Voir plus dans l’onglet : liens- coopératifs

Les rencontres et réunions proposées actuellement, (par la mairie et par les associations locales) ne proposent pas d’ouverture sur une réflexion pour la commune de Demain et les projets de besoins réels  (entreprises coopératives…) et mobilisent seulement quelques personnes pour des projets festifs, de tourisme saisonnier et de patrimoine.

Les élus se trouvent confrontés comme tous les habitants à la progression de l’incivilité  (laquelle est due surtout au délitement du lien social, la majorité des habitants ne se connaissent pas) ; la communication actuelle dans un village se réduit seulement aux groupes de personnes qui utilisent facebook et aux annonces publiées sur le journal local existant. (la Dépêche du Midi). Or, la majorité des habitants n’ont pas d’espace pour prendre la parole , donner leurs idées, et exprimer leurs besoins.

Aujourd’hui les problèmes s’accumulent lorsque  le lien social continue de se fracturer  De nouveaux moyens de communication (par exemple : les plateformes du Pacte pour la transition , Opération mairie ouverte ) peuvent faire vivre la démocratie évolutive, la gestion des biens communs , la transition citoyenne , les coopérations pour des entreprises et services publics adaptés aux habitants qui résident toute l’année , elles sont à utiliser en priorité.
L’utilisation du numérique ne sera cependant pas suffisante pour donner à tous les habitants la possibilité de s’exprimer. La communication par le numérique pourra se prolonger d’une lettre citoyenne petit journal manquant à la communication locale .
Voir les onglets ci-dessous

René Chaboy

Un projet porté par les citoyens
Aménagement de territoire en tenant compte des problèmes sociaux écologiques et économiques
Une fiscalité juste , transparente et fraternelle pour l’émergence d’entreprises au service des besoins essentiels .
Sans parti pris pourquoi ne pas s’intéresser au problème des taxes et du développement de la dette publique ?
La majorité des Français veulent des services publics plus performants sans toujours payer plus de taxes et malgré le développement de la dette publique . Le problème ne sera jamais résolu sans la participation économique des citoyens Maîtres d’Oeuvre du projet à partir d’une constituante

Votez pour Aménagement de territoire en tenant compte des problèmes sociaux écologiques et économiques    lien ici 

Respecter le bon sens du développement durable
Le développement durable est né avec le concept d’entreprise citoyenne dans les années 1985-90, et il s’agit , selon les termes de la déclaration  de madame Brundland du nom de la norvégienne Gro Harlem Brundland dans un rapport à l’ONU en 1987 a fait date sur la définition du développement durable devant l’ONU,  d’un mode de développement « qui répond aux besoins du présent en incluant les plus pauvres tout en permettant aux générations futures de répondre aux leurs , précise-t-il. Le projet politique que sous -tend cette définition repose sur une solidarité intra et inter générationnelle , c’est l’ambition sociale aujourd’hui qui est essentielle , la préservation de l’environnement est une contrainte pour demain. »
En 1992, le Sommet de la Terre à Rio, tenu sous l’égide des Nations unies, officialise la notion de développement durable et celle des trois piliers (économie/écologie/social) : un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable. 
voir la suite  dans l’onglet :  Liens coopératifs-développement durable