Innovation et éthique

Innovation et Ethique
Le principe d’innovation
Les lobbies font entrer le principe d’innovation dans la loi européenne : une nouvelle façon de contourner normes environnementales et sanitaires
Par Laurie Debove
Poussé depuis 2015 par les lobbies, il aura fallu seulement trois ans au principe d’innovation pour entrer dans la loi européenne. Sous des termes flous et un prétendu bon sens, le principe d’innovation vient en fait saper le principe de précaution, alors que ce dernier a été légiféré au nom de l’intérêt général pour éviter les dérives des entreprises et protéger l’environnement et la santé des citoyen-ne-s européen-ne-s.
Un principe inventé par les lobbies les plus néfastes pour la santé et l’environnement
Mercredi 12 décembre, les eurodéputés ont adopté le texte « Horizon Europe » qui définit le prochain programme de recherche de l’Union européenne (UE). Dans le préambule de ce texte apparaît le concept du « principe d’innovation » qui demande, dans des termes flous, que « l’impact sur l’innovation devrait être pleinement évalué et pris en compte » à chaque proposition législative. Plus concrètement, cela signifie que lorsqu’une loi est en cours d’élaboration, ses conséquences sur « l’innovation » devront être mesurées pour s’assurer que ladite loi n’empêche pas le « progrès » des entreprises. Voir l’article complet

 

Innovation et éthique

Voici pourquoi le discernement sera une faculté à développer pour donner un sens éthique au mot innovation.
L’innovation éthique concerne l’évolution d’une fiscalité équitable , la modernisation de nos institutions et la prise en compte des projets citoyens en accord avec les 3 piliers du développement durable social-écologie économie non reconnus par l’économie dominante des lobbies.
Voir définition du développement durable dans l’onglet :liens-cooperatifs/

Voici à la suite quelques exemples d’innovations éthiques mais elles sont nombreuses. Pour suivre chaque jour les nouvelles concernant ce thème rejoignez facebook

et LinkedIn 

Un chercheur franco-suisse a trouvé comment supprimer la TVA
« Le volume des transactions électroniques est énorme et représente au moins 100 fois le PIB. En restant prudent, on peut estimer qu’une taxe à 0,1 % rapporterait suffisamment pour faire disparaître la TVA. Avec 0,2 %, on pourrait même diminuer voire supprimer d’autres impôts » assure Marc Chesney qui travaille avec d’autres spécialistes (dont le financier suisse Felix Bolliger) sur cette idée. Elle pourrait être soumise à une votation (référendum) en Suisse si le texte obtient 100 000 signatures.
Un système fiscal « archaïque »
« La TVA est bien trop élevée. Lire l’article




La Nef, en chemin vers la banque éthique
Unique en France, la Nef est une coopérative financière qui offre des solutions d’épargne et de crédit orientées vers des projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle.
Découvrir la nef 

Services Publics Citoyens
Par Michel Laloux
Depuis une vingtaine d’années, le démantèlement des services publics progresse rapidement. Est-il inéluctable? Pourquoi les discours et propositions des défenseurs des services publics n’ont-ils pas une force suffisante pour l’enrayer? Cette question ne devrait pas être escamotée. Il est incontournable de se mettre en face de cette réalité: l’idée de services publics uniformes, sur tout le territoire et réglés par un État central, n’a plus la force interne qui ferait rempart aux partisans de la privatisation. Nous devrions donc nous poser la question: la façon dont nous avons conçu la notion de service public est-elle conforme à la démocratie? N’est-elle pas un obstacle à la réalisation même d’un idéal qui nous est cher?

Poser cette question, c’est s’ouvrir à une autre façon d’envisager les services publics. C’est mettre en marche son imagination sociale vers d’autres possibles.

La notion de service public

A la question « Qu’est-ce qu’un service public? », certains répondent qu’il s’agit de ce qui est régi par l’État. Cette définition est un peu courtes, car l’État peut s’être approprié des domaines qui ne relèvent pas de sa compétence; par exemple l’éducation, la culture, la santé, les routes, les transports ou La Poste.

Est-ce à dire que qu’ils sont de nature privée? Pas davantage ! Car il existe bien une notion d’intérêt général attachée à ces domaines. Mais nous ne parvenons pas à lui trouver sa place, car nous raisonnons encore dans les polarités: ou bien, ou bien. Soit c’est l’État, soit c’est privé.
Voir plus

Acheter un Véhicule Electrique , un geste vert ou pas ?
Écrit par Pierre Langlois physicien : auteur formateur consultant en mobilité durable
Les véhicules routiers auront beau tous être électriques, ça ne règle pas les problèmes de la congestion routière et des stationnements en ville. Par ailleurs, d’ici 2050 l’humanité devrait avoir atteint une population de 10 milliards d’individus sur la Terre, qui voudrons, eux aussi, une part de notre confort pour les transports, entre autres. On se doit donc de changer de paradigme, car on va épuiser toutes les ressources de la planète
lire l’article complet
Les véhicules autonomes dans la neige et le brouillard
Écrit par Pierre Langlois lire l’article

 

L’Allemagne rouvre ses petites lignes de train. Résultat : moins de voitures.
Grâce à ces trains qui passent partout, sont nombreux et ne coûtent pas chers, les habitants des villages renoncent de plus en plus à leur voiture !
Par Axel Leclercq
Alors que la SNCF n’en finit plus de réduire la circulation de ses trains sur les petites lignes ferroviaires (ici par exemple), en Allemagne, on est en train de faire exactement le contraire. Les autorités misent tout sur le train dans les campagnes. Pourquoi et avec quels résultats ? Réponses dans ce reportage de France 2 qui laisse rêveur.

Regardez

La SNCF délaissant les petites lignes, une entreprise crée le taxi-train
Il suffira d’utiliser une borne en gare ou de passer commande sur son smartphone pour affréter un train à l’heure de son choix !
Par Axel Leclercq
Puisqu’il faut désormais qu’un service soit rentable pour être maintenu, la SNCF supprime des trains, voire des lignes entières. Alors, pour que des trains roulent à nouveau en nombre dans nos campagnes, une entreprise bretonne a eu une idée géniale : inventer le taxi-train qui pourra circuler à la demande ! Lumière sur un projet plus qu’enthousiasmant. Lire la suite

Terre de Liens protège les terres agricoles de la spéculation
par Camille Peschet,
Les terres paysannes disparaissent, les nouveaux agriculteurs ont du mal à s’installer. Face à ce constat, « Terre de liens », réseau associatif, veut stopper la disparition des terres agricoles et permettre l’accès au foncier à des futurs agriculteurs souhaitant s’installer en agriculture biologique, agro-écologique ou biodynamique en soustrayant les terres agricoles à la logique du marché financier.
Par son association, son organisation foncière et sa fondation, Terre de liens agit concrètement pour l’installation d´agriculteurs et pour sensibiliser les citoyens et les pouvoirs publiques à la nécessité de préserver les terres agricoles. Son slogan : « Et si vous faisiez pousser des terres agricoles ? »
Le constat de Terre de Liens : moins de terres et d’agriculteurs, plus de spéculation voir la suite

Site de Terre de liens 

Transition énergétique : si on changeait de cap avant de ruiner le contribuable ?

Toi-Sol : l’énergie solaire sans défigurer le paysage
Résumé des informations relatives à l’entreprise
L’entreprise lance une proposition innovante de toiture qui récupère l’énergie solaire et ambiante de manière invisible pour en faire du chauffage et de l’eau chaude sanitaire dans l’habitation. (Trois brevets). voir plus 
Toi-Sol : quand les tuiles deviennent des capteurs solaires
À Chambéry, en Savoie, un nouveau système de récupération thermique du rayonnement solaire verra bientôt le jour sur une maison pilote. Ne cherchez pas des panneaux solaires sur la toiture, vous n’en trouverez pas. La chaleur est récupérée grâce aux tuiles qui ont une apparence extérieure ordinaire. Ainsi, ici les « capteurs solaires » sont les tuiles, et d’un point de vue sémantique, il s’agit de ne pas les confondre avec les capteurs solaires des panneaux solaires. Les tuiles acquièrent donc une double fonction, à savoir assurer la couverture du bâtiment – la pose des tuiles restant classique – et absorber la chaleur des rayons solaires, mais également de l’environnement ambiant et des gouttelettes d’eau, pour la transférer ensuite à un réseau caloporteur installé en dessous. voir plus 

 

Organisation de la chasse : priorité à la préservation de la biodiversité
Demain, le conseil des ministres examinera le projet de loi sur la création d’un nouvel établissement public, reprenant les missions de l’Agence Française pour la Biodiversité et de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Ce projet vise à renforcer à la fois l’expertise de l’État en matière de biodiversité et la police de l’environnement. France Nature Environnement y est favorable, mais appelle le gouvernement à préciser et renforcer les moyens et les compétences du futur établissement. La préservation de la biodiversité doit être l’objectif prioritaire.
Vers la fin des privilèges des chasseurs ?
. Lire la suite

La basse-technologie, pour que l’innovation soit l’affaire de tous
par Valère Corréard
Tout le monde connaît les hautes-technologies ou « high-tech » et leur lot d’innovations mais aussi de pollution, et de prix à payer… Par opposition à ces technologies chères et polluantes sont nées les « low-tech » : plus facile à fabriquer, produites à partir de biens usagés ou de matériaux recyclés et durables.
Écouter l’émission sur France Inter

Les éoliennes à la conquête des villes
Par Kaizen
À Arras dans les Hauts-de-France, la petite entreprise Unéole s’est lancée dans le pari de concevoir des éoliennes urbaines capables de générer de l’énergie à partir des vents inconstants en ville. Directement installées sur les toits plats des bâtiments, ces petites éoliennes ont le vent en poupe !
Lire la suite