Les 7 propositions

Sans travailler la pensée complexe, certains décideurs de l’aménagement des territoires ferment la porte aux propositions des citoyens coopératifs pour le développement durable des territoires. Ces décideurs et élites des partis politiques servent un capitalisme basé sur l’incohérence , les contradictions , les doubles discours, les contres vérités, les décisions absurdes , les dysfonctionnements….

Le pouvoir des « entre soi groupusculaires » ne permet pas l’évolution de l’économie démocratique et l’incivilité progresse accompagnée de la consommation sans fin et sans réflexion.

Dix principes pour penser dans un monde complexe Voir plus 

Edgar Morin introduction à la pensée complexe  Voir plus

Avec le numérique des réseaux citoyens coopératifs responsables se développent
Blogue dédié à l’écologie et à l’économie sociale et solidaire (ESS) : Les gestes plus écologiques pour son logement, pour son alimentation et sa santé, l’hygiène, l’habillement, au jardin, ses modes de transports, à son travail et dans son entreprise (avec une démarche RSE ou d’entrepreneuriat social), la musique engagée, la presse et les livres traitant du sujet du développement soutenable.
Informations sur http://www.revolutionverte.fr

 

7 propositions citoyennes

pour les territoires dont le Quercy Rouergue et le village de Caylus (82)


7 propositions = 7 groupes
Ces 7 propositions ne peuvent être séparées les unes des autres : cela permet d’éviter que certaines institutions obtiennent des subventions publiques pour séparer les idées ; ces idées doivent être considérées ensemble (avec des groupes responsables pour chaque proposition) ; elles créeront des postes rémunérés pour inter-connecter le travail de ces 7 groupes . Ces postes rémunérés seront portés par la société civile pour développer un réseau dans l’esprit de démocratie évolutive comme base fondamentale avec les entreprises , les associations et les pouvoirs publics décidant dans l’égalité de favoriser l’inter-connection du développement durable des biens communs.
1 -L’eau est la première  ressource naturelle que nous possédons à Caylus – Saint-Pierre Livron, elle fait donc partie du patrimoine vivant du village et du territoire.
Il est nécessaire de valoriser en priorité les ressources naturelles

2– Un plan anti-gaspi alimentaire : éviter la perte des fruits …favoriser les échanges des légumes

3 – Des jardins résilients :
S’organiser pour favoriser ensemble, dans une démarche de coopération et de mutualisation des espaces et savoirs-faire, des jardins nourriciers « durables »: sans pesticides, et dans le respect du vivant, pour faire face aux problèmes émergents de changement climatique, de baisse de pouvoir d’achat, et autres difficultés, et remettre une réelle solidarité dans nos villages.

 

4 – Un magasin coopératif de distribution alimentaire de qualité issu d’un réseau coopératif ( magasin biocoop , fermes à échelle humaine avec Terre de liens) des initiatives économiques à accompagner avec un noyau de consommateurs
Caylus un lieu de passage
6000 véhicules passent aujourd’hui tous les jours dans le village*, les commerces du centre du village ne  profitent  pas de cet avantage du fait que les parkings sont insuffisants, quant aux nouveaux commerces ils disparaissent dans les 2 ou 3 années qui suivent leur inauguration .
Un commerce issu d’un réseau coopératif à l’entrée du village sur ce lieu de passage serait le bienvenu pour  l’économie du village et de ses habitants ; mais sans groupe porteur de la société civile, une grande distribution ne s’imposera-t-elle pas ?
*Chiffres communiqués par la Direction Départementale des Territoires

 

5 – Fermes à échelle humaine avec Terre de liens pour éviter les exploitations intensives polluantes anti sociale-écologique et économique sur le territoire
voir
Pourquoi Terre de Liens fait pousser des fermes

6 – « La Lettre citoyenne pour annonces et services et aménagement de territoire:  le petit journal manquant à la communication locale » .

Communiquer dans nos territoires ruraux est une nécessité , tous les habitant (e) s ne « pratiquent » pas le numérique et pourtant ils ne peuvent être coupés du territoire  voir onglet : lettre citoyenne
Cette lettre sera financée par des Fonds de dotation

Le fonds de dotation est un organisme de mécénat destiné à réaliser, ou à aider un autre organisme à but non lucratif à réaliser une œuvre ou une mission d’intérêt général. La dotation initiale pour créer un fonds de dotation est fixée à 15 000 € minimum.  Voir le site

7- une solution l’habitat coopératif à Caylus 82160  et le territoire Quercy-Rouergue
Si nous voulons repeupler nos ruralités en voie de désertification sociale et écologique , une solution coopérative de logement s’impose……

Le village vieillit et souffre du manque d’activités sociales et écologiques, peu à peu sa désertification économique se manifeste,  à cela s’ajoute de nombreuses maisons à vendre            

La tendance générale  actuelle est la vente de ces maisons pour la création de chambres d’hôtes

Quel avenir social et économique pour le village si ces mêmes activités liées au développement touristique prolongent entre elles une nouvelle concurrence ? Un village sans projet commun entre les habitants peut-il se développer durablement dans une orientation unique  ?
Pensons au développement social durable au service de l’être humain avant les solutions isolées qui nourrissent à court terme des intérêts seulement financiers ….

Appel aux citoyens   (conscients des dangers d’un effondrement social-écologique-économique)  afin de coopérer à un processus constructif durable…

Sans le développement de l’Egalité : facteur de croissance sociale, écologique et économique nécessaire à l’émergence d’ une gouvernance issue de la responsabilité de la société civile , la transition ne se réalisera pas dans la Paix sociale.
La responsabilité civile sociale intègre l’éthique et l’équitable et de multiples compétences associatives citoyennes conscientes et prévoyantes du danger de l’effondrement qui conjugue le changement climatique , les faillites issues du développement de la dette et les pertes d’emplois qui en découlent …
Dans un village la coopération doit dépasser les esprits de clans pour s’élever à faire face à l’effondrement social-écologique et économique en plein développement.
Les propositions citoyennes pour aménager les territoires permettent de resserrer les liens entre les 3 piliers fondamentaux social-écologie-économie d’un développement durable dans le cadre d’un aménagement du territoire d’une part et de prolonger par un réseau coopératif de l’information d’autre part.
En resserrant les liens des 3 piliers fondamentaux du développement durable nous éviterons socialement de payer le superflu de superpositions d’institutions coûteuses . Celles-ci n’abordent pas les problèmes du pouvoir d’achat qui s’amenuise pour ceux qui sont en bas de l’échelle, dans un système qui oublie de redistribuer de l’argent dans la consommation éthique et prioritaire vers le plus grand nombre .

« On n’arrivera pas à changer les choses si on ne remet pas en cause l’inégalité » Hervé Kempf – Tout est prêt pour que tout empire Voir la vidéo

Hervé Kempf vous présente son ouvrage « Tout est prêt pour que tout empire : douze leçons pour éviter la catastrophe » aux éditions Seuil.

Merci aux volontaires de venir  nous rejoindre
pour préparer une  journée permettant d’élargir  un réseau citoyen

Les intervenants invités:

André Bellon
Ancien Président  de la commission des affaires
étrangères de l’Assemblée nationale
Président de l’Association pour une Constituante
Pour que vive la souveraineté populaire
https://www.pouruneconstituante.fr/

Michel Laloux
économiste enseignant propose une démocratie évolutive
Principes de la Démocratie Évolutive

Démocratie évolutive

Christian Laurut
Christian Laurut, né en 1946, ESSEC, a été chef d’entreprise dans des domaines variés jusqu’en 2009.
Regard sur notre société en voie de décroissance économique inéluctable et de recomposition démocratique souhaitable  –  http://christianlaurut.com

Bernard Prieur
Maire du village des Baronnies et Président de l’association Les Paysans des Baronnies qui rassemble des agriculteurs, distributeurs et consommateurs afin de promouvoir la production, la distribution et la consommation d’aliments de qualité

Pour indemniser les intervenants et leurs frais de déplacements des dotations coopératives seront demandées

André Bellon: moderniser nos institutions

La constituante en 1’58

Michel Laloux: dans quel état finirons-nous?

Christian Laurut